Besoin d'un conseil ou d'une assistance juridique ?

Bienvenue sur le site Avocats Belgique

consultation avec un avocat
Vous êtes dans une mauvaise passe et avez besoin d'un avis extérieur, neutre et expert ? Trouvez sur notre page des avocats spécialisés proche de chez vous.

Les domaines d'expertise sont nombreux :
- fiscal, des sociétés, de l'immobilier....
- de l'emploi, des personnes...
- familial (contrat de mariage, divorce, garde des enfants...)
- patrimonial
- etc.

Pour toute question ou conseil juridique, médiation ou défense devant un juge, vous trouverez des experts qualifiés et à votre écoute, faisant preuve d'un grand professionnalisme.

Comment bien choisir son avocat ?

1) Cherchez un avocat dont le cabinet est proche

En fonction de l'affaire que vous lui soumettrez et des démarches à effectuer (rencontres entre les parties, médiation, papiers...), il y aura fort à parier que des visites plus ou moins fréquentes chez votre avocat soient nécessaires. Si un professionnel dans le domaine recherché exerce près de chez vous, mieux vaut se tourner vers ce cabinet. Afin de faciliter vos recherches, nous avons donc organisé nos sélections par province. Vous trouverez ainsi le spécialiste dans le domaine le plus proche en Belgique.

2) Cherchez un avocat spécialisé dans le domaine de votre demande

Déjà évoquée brièvement, il faut absolument se renseigner sur les affaires de votre avocat. Le droit étant un domaine vaste, un spécialiste des divorces ou des gardes d'enfants n'aura pas forcément l'expertise en matière de litige commercial. Pour pouvoir faire mention de cette spécialisation, l’avocat doit avoir une pratique d’au moins 4 ans et obtenir un certificat, qui implique un examen préalable de ses connaissances.

Parmi les différents domaines, citons notamment le droit des personnes (divorce, surendettement, patrimoine...), immobilier (construction, copropriété, urbanisme...) ou encore social (sécurité et protection sociales, droit du travail…).

Optez pour un avocat spécialiste du genre de votre affaire. Ses honoraires seront certes plus élevés que ceux d'un avocat généraliste, mais ses compétences et connaissances le justifient amplement.

3) Demandez des précisions quant aux coûts

Répondez-vous aux conditions pour avoir accès à un avocat pro deo ? Votre police d’assurance intervient-elle dans les frais et jusqu’à quel point ? Lors du premier contact téléphonique avec votre avocat, demandez également si le premier entretien est gratuit.

Durant votre premier rendez-vous, renseignez-vous sur les honoraires de l’avocat, qui peuvent varier en fonction de la valeur du dossier ou de la nature de l’affaire, ainsi que sur les autres frais engagés (frais de bureau, de citation, etc.).

L’important est que tout soit clair pour ne pas avoir de mauvaise surprise.

Les procédures en matière de divorce

Une séparation n'est jamais une procédure dans laquelle on s'engage avec plaisir. Toutefois, le divorce représente souvent la solution en cas de mésentente conjugale. Mais que faire si votre conjoint refuse de divorcer ? Si vous ignorez les procédures existantes, sachez qu'il existe des avocats spécialisés en droit familial, qui pourront vous conseiller et vous aider à régler cette étape difficile. Voici les différents types de séparation qui existent d'un point de vue légal :

Le consentement mutuel : Les époux ont le droit de faire appel à un avocat commun et ne passent qu'une seule fois devant le juge. Ils sont reçus séparément pour s'assurer de l'accord des deux parties. La durée moyenne de cette procédure est de 4 mois.

Le divorce pour désunion irrémédiable : Cette démarche peut être lancée par un des époux ou par les deux. Ce type de séparation arrive lorsqu'un seul des époux souhaite divorcer ou lorsque les deux ne sont pas d'accord sur les conditions de leur séparation. Il reprend l'ancien "divorce pour faute" qui n'est plus d'actualité depuis 2007. Dans les faits, les parties doivent prouver qu'elles sont bel et bien séparées depuis un certain temps ou qu'elles ne s'entendent plus à un point tel qu'elles ne peuvent pas continuer à vivre ensemble.

Quand les époux ont décidé de se séparer sans forcément vouloir dissoudre leur mariage, il existe ce qu'on appelle la séparation de fait. Elle n'est pas exactement reconnue par la loi, les deux membres du couple sont donc forcés de respecter les obligations qui sont dans leur contrat de mariage. Il s'agit donc essentiellement d'une étape intermédiaire et temporaire qui leur permet de réfléchir.

Si vous souhaitez supprimer toute trace de votre union, vous pouvez recourir à l'annulation de mariage, qu'on appelle aussi parfois nullité. Cela veut dire que le mariage n'aura jamais existé aux yeux de la loi. Cette décision ne peut être prise que par un juge et s'accompagne d'un certain nombre de conditions strictes. Il fat que le motif soit relativement grave : mariage blanc, mensonge à propos de l'âge, non-consentement d'un des époux, bigamie, mariage célébré à l'étranger en dehors des conditions légales belges, union non reconnue par un officier belge, etc.

Information publiée sur la page Avocats Belgique.

De plus amples informations sur les avocats de Belgique

Il est assez rare de faire appel à un avocat sans qu'une situation ennuyeuse le nécessite. Certains cas de figure sont toutefois plus propices sans être critiques : par exemple, il est conseillé de se renseigner lorsqu'on décide de louer un de ses biens ou de se lancer en tant que travailleur indépendant. Alors, faites attention à bien choisir votre professionnel. Si vous n'avez jamais dû faire appel à l'un de ces experts juridiques, vous trouverez plus de détails ci-dessous.

Nos conseils

1) L'entretien gratuit

Dans certains cabinets d'avocats, vous pouvez bénéficier d'un premier contact avec un professionnel sans que cet entretien ne soit facturé. Se rendre à ces permanences permet d'introduire votre demande et d'être informé sur la personne vers laquelle vous tourner pour régler votre problème juridique.  C'est ce que les professionnels appellent l'aide juridique de première ligne. Attention toutefois, il ne s'agit pas là de préparer un dossier et une ligne de défense éventuelle, mais juste de donner l'occasion d'une prise de contact lors de laquelle les particuliers ou les entreprises pourront trouver des réponses à leurs questions principales.

2) Bénéficiez d'une protection juridique via votre contrat d'assurance

Avant de faire appel à un avocat indépendant, renseignez-vous auprès de votre courtier d'assurance. Certains contrats d'assurance incendie, auto ou encore familiale intègrent en effet une protection juridique qui peut vous être utile. Si le litige concerne cette assurance principale, la protection juridique qui y est liée pourra prendre en charge la totalité ou une partie de vos frais de dossier et de procédure, votre amende, etc. Cependant, bien souvent, lorsque vous êtes responsable, la protection juridique n'intervient pas et l'aide d'un avocat est la bienvenue.

Quels sont les devoirs d'un avocat ?

Cette profession impose un code de déontologie très strict à toutes les personnes. Le premier devoir de ce corps de métier est la défense des intérêts de son client en toute indépendance ainsi que la garantie du secret professionnel. Il intervient donc pour défendre vos droits et vous aide à comprendre les textes juridiques. C'est la personne la mieux placée pour vous conseiller et négocier en votre faveur. Il est aussi tenu d'éviter les conflits d'intérêts.

Lors d'une action judiciaire, l'avocat jouera également son rôle de porte-parole et communiquera à votre place avec la partie adverse. Ses compétences juridiques lui permettront d'aborder toute situation avec le professionnalisme et le sang-froid requis pour mieux vous défendre.